Sunday, 9 November 2014

En attendant

En attendant de trouver quoi faire, eh bien je m'occupe. J'ai toujours aussi des démarches administratives à effectuer. Mais avant de pouvoir faire ça, je dois préparer d'autres choses. Enfin, technicalités que je vais vous épargner.

Soeurette aux commandes d'un Mario Kart

Chez ma soeur, c'est chaleureux, et il y a souvent bonne ambiance. Mais pas quand on joue à Mario Kart. Là je m'énerve parce que je n'arrive à rien. Je ne suis pas un fan de jeux vidéos. Après d'autres s'énervent aussi, mais pour d'autres raisons. Enfin passons...

Rouleaux de printemps maison

Donc pour m'occuper, je passe l'aspirateur. Mais ça, heureusement, ça ne dure pas très longtemps. Après j'aime bien préparer des petits plats et des bons gâteaux ou autres produits de boulangerie tel que du pain maison.

Moustique sur moi

En gros, on mange trop.

Pain à la courge maison avec une saucisse de brebi sèche

Chez ma soeur et son copain, il y a des chats. Trois pour être exact. L'un est très peureux, et je le vois que très rarement. Il s'agit de Capucine, petite et fine. Le second, gros et lourd, répondant au nom de Chaussette, est un peu moins peureux. Il l'a aussi été les deux trois premiers jours. Mais maintenant il s'est habitué. La petite dernière, Moustique, tigrée et sans peur (ou presque) vient dans ma chambre la nuit, quand je laisse la porte entre-ouverte. Elle aime bien venir chercher des caresses, jouer avec des sacs plastiques pour m'emmerder ou simplement dormir sur mon duvet.

La dernière fournée de pain à la courge maison
D'autres activités incluent aussi la mécanique auto. L'autre jour, j'ai aidé Zinet (le copain à Soeurette) à changer huit pneus de voitures.

Zinet en pleine mécanique

Thursday, 30 October 2014

Et après?

Going down the river in Laos

Eh bien après, je ne sais pas. C'est le caca.

Concert in Houston, Texas

Couchsurfing in Houston, Texas

Mais bon, on va bien trouver.

Little monkey in Quepos, Costa Rica

J'ai des projets personnalo-personnels à poursuivre en Suisse. J'ai aussi des projets de voyage. Ce qui n'est pas évident, c'est de trouver des projets intéressants et rentables. Parce que bon, voyager c'est bien, mais à moi, ça me coûte beaucoup plus que ça me rapporte au niveau financier. Bien sûr au niveau des expériences, j'y gagne plus que je ne pourrais l'exprimer. Il n'y a pas besoin de dire que j'y gagne plus que si j'allais juste me vautrer dans une chaise de bureau à travailler comme un con toute la journée dans un bureau terne et moche. Berk.

Diving in the Dominican Republic

Maintenant, j'ai bien envie de me lancer dans quelque chose de nouveau. Mais quoi? L'import de gros pénis noirs en résine de Thaïlande? Vous croyez qu'il y aurait un marché en Suisse? C'est loin d'être impossible en tout cas. Sinon je pourrais aussi me lancer dans l'accompagnement de voyages pour des touristes qui ont peurs de voyager seuls ou qui souhaite que tout leur soit organisé. Va savoir.

Phong Nha, Vietnam

En tout cas, pour l'instant, je suis en mode je reviens en Suisse. Attention au choc culturel. C'est toujours le cas quand je reviens dans ce pays qui me stresse quelque peu.

Tha Din Daeng food market
Alors quand vous me reverrez, faites comme si j'étais toujours à l'étranger, à voyager, à faire de nouvelles rencontres et à partager des expériences avec des gens nouveaux ou déjà connus. 

Cette fois l'aventure continue sur un plan plus spirituel. Espérons que ça en vaille le coup.

Tuesday, 28 October 2014

Being a tour guide

Being a tour guide in Bangkok for a few days was fun. As I've been in Bangkok 4 separate times, I already have a few points of interests I know, a few favorite spots and a general global view of the city. But really not so much, as the city is hugely enormous.

MOCA Museum of Contemporary Art

MOCA Museum of Contemporary Art

But then my friend who came over mockingly said to me I didn't know a thing about Bangkok, which is pretty true. But I think I could show her as much as she showed me in her home city of Ho Chi Minh City or Saigon.

Wat Pho, Temple of the Reclining Buddha

Wat Pho, Temple of the Reclining Buddha

Wat Pho, Temple of the Reclining Buddha

Anyway, in 3 days we only managed to visit the MOCA (Museum of Contemporary Art), Wat Pho or the Temple of the Reclining Buddha and Wat Arun or the Temple of Dawn. We also visited my friends at Speak-Easy Cafe and Backpackers and a few other good locations.

Wat Pho, Temple of the Reclining Buddha

Wat Pho, Temple of the Reclining Buddha

The museum contains some great art but has a definite buddhist incentive. After a while, I got enough of certain styles. But a few paintings were really beautiful to me.

I visited Wat Pho for the third time, and the second this year. Although I didn't plan on coming back so soon. It's my favorite temple in Bangkok. I really love the huge reclining buddha and the sound of the thousand coins being dropped into tens of bowls for good luck and good fortune.

Waiting for the boat at Tha Thien

The Temple of Dawn is different of traditional buddhist temples in Bangkok and Thailand in general. First of all, it's quite small, and second of all, you can climb to the second stage of the central tower. It reminds me more of some temples in Angkor Wat, now that I can compare.

Antipasti por due at Brio

We drove around town quite a bit using tuk-tuks, the BTS or skytrain, taxis, boats and ferries.

On the way to Wat Arun (in the back)

With Ngala from the top of Wat Arun

On evening when I really didn't want to eat Thai food, and had a taste for a pizza, we found out about the Brio which turned out to be an excellent choice. It's maybe a little bit expensive, as I paid roughly 4'000 Baht for the meal with a nice bottle of wine, but it was worth it. Danilo, the Italian chef is marvelous and is passionate about his work.

Coming down from Wat Arun

Meeting friends at Speak-Easy

I spent an excellent 3 days with the lady. 

Thursday, 16 October 2014

Siem Reap et Angkor Wat

Angkor Thom, porte sud

Nous nous sommes levés avant l'aube pour admirer le lever du soleil au temple d'Angkor Wat. Encore quoi, me direz-vous. Angkor Wat.

Petit singe baillant à Bayon

Le jour d'avant j'avais fait une rencontre de bonne fortune peu après être arrivé à Siem Reap. Depuis quelques temps, les backpackers se faisaient rares, et du coup, il est moins facile de tisser des connexions. A Siem Reap, il s'agit de l'endroit le moins cher pour résider. Tout de même 8 dollars la nuit, mais on peut aussi avoir un lit dans un dortoir pour 3 ou 4 dollars. Les chambres sont vétustes avec seul le lit et une table de nuit plutôt grande comme mobilier. Mais elles font l'affaire. Les deux compagnons de visites sont un Québécois qui est guide et un Français qui est docteur. Les deux se sont rencontrés plus tôt, pendant leur trajet en bateau depuis Battambang.

Bayon, le temple des smileys

Les voyant s'enregistrer à la réception, je m'enquière sur leur volonté à vouloir ajouter une personne à leur groupe pour réduire encore un peu leur prix pour les visites à venir. Le Québécois, Francis, me répond d'un accent à ne pas se méprendre de son origine que oui, il cherchent encore des copains.

Ta Keo

Francis voyage pour 6 mois environ et se fait de l'expérience pour ses futurs voyages à guider. Personnalité fort sympathique et mieux vêtu de sa barbe que tout nu du menton, il peut aussi soutenir une conversation à lui tout seul.

Un caribou chinois et un pseudo cambodgien

Charles, oncologue qui se doit encore d’acquérir de l'expérience, car fraîchement sorti des études est plus calme, mais pas plus sérieux. Cela lui fait sûrement un grand bien, de voyager quelques trois semaines avant de commencer à se faire lesdites expériences.

Ta Prom

Beaucoup de rire et biens des discussions à tout sujet, et rarement sur les pratiques des contacts, nous ont amené à nous apprécier mutuellement. Nous avons pour ainsi dire, passé ces 4 jours ensembles, à visiter les temples, la ville, manger, boire et se faire masser au Pura Vida juste à côté de notre guesthouse. Nous avons passé tellement de temps ensembles, que ce n'est qu'une fois arrivé à ma prochaine étape, à Battambang, que j'ai eu le temps d'écrire un peu sur nos expériences à Siem Reap.

Ta Prom

Le même soir, nous avons raté l'occasion de voir le coucher du soleil à Angkor Wat, car nous sommes arrivé quelques dix ou vingt minutes trop tard.

Ta Prom

Le premier jour donc, levés avant l'aubes, nous sommes aller aider le soleil à se lever derrière Angkor Wat. Partis tôt, nous avons pu voir le site sans trop de clients pendant quelques minutes. Mais peu à peu, les envahisseurs chinois sont arrivés. Les touristes chinois ne sont pas toujours très respectueux de quelqu'un qui veut faire une photo, à moins que ce soit ledit touriste qui prenne la photo. Comme vingt ans en arrière le Japonais, le Chinois arrive en groupe de vingt ou trente. Le guide entre en explorateur avec son microphone et son petit drapeau, et les autres suivent, pour ensuite investir le site complet. Il est donc relativement difficile, dans les temples classiques à visiter, de ne pas voir un groupe de chinois sur la photo. Le côté intéressant, c'est que l'on peut ensuite jouer à "Trouvez Charly".

Clothilde, Ngala et Simon

Après le lever de soleil, nous sommes allés plus loin sans entrer dans Angkor Wat. Nous avons passé la journée à visiter divers temples sur le petit circuit. En début d'après-midi, nous sommes retournés à notre hôtel pour nous reposer et profiter de la nouvelle piscine de l'auguste auberge. Il faut dire que c'est fatigant de visiter des temples toute la journée au soleil, surtout si l'on commence si tôt.

Banteay Kdei, le lieu de retraite de Clothilde

Clothilde a choisit son lieu de retraite à Banteay Kdei, après s'être sauvagement jetée à l'eau dans le réservoir d'à côté. Cet endroit lui plait particulièrement. C'est pourquoi elle a décidé de finir ses jours là-bas.

Banteay Srey

Le lendemain matin, rebelote, mais moins de temples et plus de distance à couvrir. Au moins nous n'avons pas eu à nous lever de si bonne heure. Départ à 7 heure les amis. Le temple de Banteay Srey et les restants de temple dans la rivière à Kbal Spean sont à environ 50 kilomètres du site archéologique d'Angkor Wat. Banteay Srey et beaucoup plus intéressant. Il est plus petit, de couleur ocre et ses sculptures sont plus fines. Après avoir visité ces deux sites, nous sommes retourné à Angkor Wat et avons terminé avec quelques temples du grand circuit.

Banteay Srey

Le marchandage fait partie du jeu, on dirait. Même si l'on ne veut rien acheter. Le premier jour nous avions pensé pouvoir manger à des prix corrects. Enfin non, nous n'y avions pas réfléchi. Le second jour nous avions pris des sandwiches à l'emporter, mais là, nous aurions très bien pu manger sur la route, car beaucoup était en dehors du site archéologique. Les "Cold driiiink",  "Cold Beer", "T-shiiiirt" se répètent devant chaque temple. Car partout, il y a une pléthore de vendeuses qui vous attendent de pied ferme.

Marchandage à Thameanon

De retour à notre guesthouse, le chauffeur nous regarde bizarrement quand nous lui donnons que 15 dollars. Pour la petite histoire, un chauffeur de tuk-tuk m'a pris jusqu'en ville pour 3 dollar. Un autre m'a pris "gratuitement" de là à l'hôtel. Pour ce service gratuit, il obtient le privilège de conduire son passager pour 3 jours à Angkor Wat. Donc pour en revenir à mes moutons, ce gars là me dit qu'il m'avait expliqué que pour aller à ces deux sites éloignés, il faudrait payer plus. Non seulement, je n'en ai pas le souvenir, mais en plus, il ne nous avait plus rien dit jusqu'au moment de payer. Bizarre n'est-ce pas? On aurait dû accepter son offre quand il a dit, que dans ces conditions, il préférait ne pas accepter d'argent.

Un pilier en état précaire à Preah Khan

Le jour suivant, Charles a fait un cours de cuisine. Avec Francis, nous sommes partis en bicyclette pour voir ce qu'il y avait à visiter en ville. Nous sommes tout d'abords allés au grand marché local à 3 kilomètres en dehors du centre. Nous avons aussi récupéré les restes de son appareil photo et acheté un modèle plus avancé de la même marque. Il en est content. L'après-midi, Charles devait nous rejoindre, mais il ne se sentait pas super bien.
Sculpture à Krol Ko
Alors nous sommes repartis prendre quelques photos avec son nouvel appareil. En chemin, nous avons découvert le Khmer BBQ restaurant, qui offre un show de danseuses Apsara tous les soirs. Un menu prédéfini et une heure de show pour 16 dollars sans les boissons. Nous avons fait les réservations pour une table spécifique pour le lendemain soir. Quand nous sommes arrivés, nous avons dû négocier pour avoir deux bières gratuites chacun car la table était déjà prise. Vu le prix des boissons, cela en valait la peine. Une simple bière pression coûte 2.25 dollars dans ce restaurant. Après avoir passé par là, nous avons continué notre route et sommes tombé sur un chemin non goudronné où il y avait un restaurant qui propose de la bière pour 2500 riels, ce qui représente environ 50 centimes. Nous nous sommes arrêté là. Les gens ne parlaient que très peu d'anglais, mais nous avons réussi à leur faire comprendre que nous voulions deux grandes bières. Comment nous avons été surpris quand est apparue une tireuse avec presque 4 litres de bières. Mais bon, pour 4 dollars, ce n'est pas un problème. Nous avons donc dit adieu à notre visite de la ville et avons commencé à enchaîner les verres de bière. Nous avons passé un moment fort sympathique. Nous avons eu un peu de peine à retrouver notre chemin par la suite. Je pense d'ailleurs que nous aurions beaucoup de peine à retrouver cette auberge.

Sculptures à Krol Ko

Pour la dernière journée, nous avons décidé de commencer par une grasse matinée suivie d'un bon petit-déjeuner. Ensuite, nous avons pris des bicyclettes et sommes partis à Angkor Wat pour voir les temples et le coucher de soleil. Nous avons visité un petit temple sans nom et Baphuon. Ensuite, nous avons décidé de faire le petit circuit pour arriver de l'autre côté d'Angkor Wat. C'était sympa, mais un peu loin, et nous avons encore raté la meilleure lumière. A un moment nous avons vu un signe indiquant que Angkor Wat, le temple, se trouve à 6.5 kilomètres. Nous sommes donc arrivés un peu tard, mais avons pu entrer. On ne nous a pas laissé monter dans la partie supérieure.

Krol Ko

A la fin de la journée, les petits singes reprennent possession des lieux pour la durée du crépuscule au moins. Ils s'amusent même à se pourchasser sous les protections mises en place pour les travaux sur le toit du temple.

Shooting photo à Neak Pean

De retour, nous avons été voir le show, ce qui a été une excellente conclusion pour nos 4 jours ensembles. Après, nous avons repris un dernier massage au Pura Vida.

Une fillette avec du charactère à Ta Som

Une porte décorée à East Mebon

Des zouaves à un temple inconnu

Coucher de soleil à Angkor Wat

Saturday, 11 October 2014

Un festival buddhiste

Actuellement, il y a une sorte de festival buddhiste au Cambodge. Et peut-être même réparti dans tous les pays buddhistes. Il s'agit d'un festival sur les rivières (enfin ici du moins). Le soir précédent, des milliers de lumières étaient à voir près de la rive opposée.

Vue depuis le balcon au Balcony
Le jour suivant, il y a une course de bateaux longs à rames. Deux bâteaux sont encrés, chacun avec un drapeau d'une couleur différente (rouge pour l'arrivée).

Ils en ont tellement donné, qu'ils ont coulé
C'est une bonne opportunité pour les vendeurs de toutes choses pour venir s'installer sur la route riveraine. En début d'après-midi, des gens, supporters locaux, sont venus encourager les rameurs.


C'est aussi un peu la fête foraine cet après-midi avec tous les stands de nourriture. C'est comme chez nous, mais en vingt fois moins cher. J'ai payé USD 1.50 pour plusieurs bonnes choses à déguster: deux petites crèpes sucrées à pâte croustillante, une tranche d'ananas avec du sucre et du sucre pimenté, une boisson au lait condensé et avec des pépins d'un fruit quelconque et quatre rouleaux de printemps (ceux qui ne sont pas frits).

Les délicieuses petites crêpes sucrées

La fête n'a pas duré longtemps, vers les 15h les premiers stands ont commencé à disparaître. La foule s'était déjà bien dispersée.