Thursday, 4 September 2014

Bicycle and hike to Lang Biang Mountain


Bonjour les copains. Aujourd'hui je vais vous raconter l'histoire de notre petite aventure à bicyclette et à pied.

Un Poïgra

Le plan était de louer des vélos. Nous l'avons suivi, pied à la lettre, ce plan. Nous avons loué des vélos. Ce sont des mountain bikes en mauvais état. Alors celui de Mirjam avait un problème de dérailleur, étant donné qu'à beaucoup de reprises, elle a dû remettre sa chaîne. Le mien avait la pédale gauche qui pédale dans le vide pour 10% du tour de pédale. Ce qui est chiant, parce que ces 10% sont quand on veut mettre de la pression sur la pédale. Après ça croche, et c'est bon, mais on perd de l'énergie. Aussi, le changement de vitesse était un peu aléatoire.


Sinon ça allait.

Labourage des terres rouges

Alors en gros, nous somme partis de Đà Lạt et avons ridé jusqu'à la base de la montagne. Là un type nous a dit de parquer les vélos ici, et nous a demandé 10'000 Dongs pour les deux cycles. Après il a fallu payer l'entrée de 20'000 Dongs par tête de pipe. Jusque là, tout va bien. On a même vu des Poïgra (Poney, tigre, zèbre) devant l'entrée. Ploup. J'avais jamais vu ça.

Plantation de café

Après nous avons marché. Au début ça allait. C'était tranquille. On a traversé les plantations de café, de fleurs et autres légumes. Après ça a commencé à monter raide. Mais là encore, c'est bien.

Un bout de chemin

Après un certain moment, nous sommes arrivés à la route (eh oui...) et nous l'avons suivie sur moins de 100 mètres. D'où nous avons suivi un nouveau chemin. Mais avant tout, il fallait payer 20'000 Dongs par chameau (ah non je me trompe de pays).

Un bout de chemin

Le chemin était large, tranquille, bien. Sauf à certains moment où c'était touffu. Il était sympa ce chemin, ça montait, puis ça descendait, puis ça remontait. Et à ce moment précis, nous avons vu les marches. Des marches d'escalier. Terrible. Horrible.

Un bout de chemin

Ben il a fallu les grimper.

Ça descend

Pas facile.

Ça monte

Phương m'a dit que ça risquait de me rallonger encore un peu. Je ne sais pas trop.


Ben non. D'ailleurs, si une fois j'édite les vidéos avec mon portable pourri qui a de la peine à ouvrir une vidéo GoPro, ben je vous montrerai. Là j'ai que des photos.

Vue depuis le sommet

Bon après plusieurs pauses, j'ai réussi à atteindre le sommet. Faut dire que c'est pas facile quand de traîtres panneaux vous indiquent que c'est tout près et qu'après, ben il y a d'autres traîtres panneaux. Juste avant le dernier, j'ai entendu des voix au sommet, alors je me suis dit que j'y étais presque. Presque. Mais presque de quoi? de mourir? d'atteindre le sommet? ces voix pouvaient venir de n'importe où. Elles venaient du sommet!

Đà Lạt

Après, nous avons pique-niqué. et c'était trop bien.

Et après ça nous sommes redescendu sans embrouilles.


A bientôt les copains.